06.10.97.31.99 nbusquant@gmail.com
Sélectionner une page

Psychanalyse et écriture(s)

Site en construction

Canal de Nantes à Brest

«[…]à l’occasion, au petit moment extraordinaire que les Grecs appelaient le kairos – c’est-à-dire le moment, Monsieur, où la chance décroche de sa ceinture la petite bourse spéciale, celle qu’on n’attendait plus, et que d’ailleurs on n’attend jamais.»

Pierre Michon, Les Onze, IV.

Canal de Nantes à Brest

Un simple souffle, un nœud léger de l’air,
une graine échappée aux herbes folles du Temps,
rien qu’une voix qui volerait chantant
à travers l’ombre et la lumière,

s’effacent-ils : aucune trace de blessure.
La voix tue, on dirait plutôt, un instant,
l’étendue apaisée, le jour plus pur.
Qui sommes-nous, qu’il faille ce fer dans le sang ?

Philippe Jaccottet, À la lumière d’hiver

Canal de Nantes à Brest

«[…] il est difficile pour le psychanalyste (oh! combien) de trouver quelque chose de neuf que le créateur littéraire n’aurait pas su avant lui»

«Et l’on peut bien pousser un soupir quand on reconnaît qu’il est donné à tels ou tels êtres humains de faire surgir du tourbillon de leurs propres sentiments, à vrai dire sans peine, les vues les plus pénétrantes vers lesquelles nous autres, pour y parvenir, avons à nous frayer le chemin nous tourmentant dans l’incertitude et tâtonnant sans répit»

Sigmund Freud, Le malaise dans la culture